Le forum va entreprendre de gros changements ! Niveau Apparence et RP, vous pouvez continuer de RP néanmoins. Nous déplacerons tout.
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quête : Une ancienne amitié

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Trayus
Ami des Aigles
Ami des Aigles
avatar

Messages : 33
Age : 22

Feuille de personnage
Pièces d'Or:
Métier: Au chômage
Inventaire:

MessageSujet: Quête : Une ancienne amitié   Lun 16 Juil - 18:04

Tranquillement installé dans sa chaumière de la Forêt de Fangorn, Trayus le Druide était plongé dans ses réflexions. Tordrassil, sa fidèle épée, reposait à ses côtés, appuyée contre la cheminée. Au dehors, les oiseaux gazouillaient et échangeaient les nouvelles qui courraient en Terre du Milieu. Trayus avait eu l'occasion de parler à une jolie petite hirondelle qui revenait du Sud après un rude hiver, plus tôt dans la matinée. Elle lui rapportait des nouvelles du Harad où peu d'arbres poussent. Trayus s'accoutumait mal à cette idée, jamais il n'avait songé vivre dans un endroit dénué de végétation. Les arbres de Fangorn étaient ses amis et ses protégés, il s'était fait le gardien de cette forêt. Lorsque Sauron, son vieil ami le quitta pour rejoindre Morgoth près de 3 millénaires auparavant, il avait erré seul en Terre du Milieu jusqu'à ce qu'il ne rencontre Tom Bombadil, lors de son séjour dans la Vieille forêt. Il avait trouvé un nouvel ami en lui et son statut de Maître des lieux l'avait inspiré ! Depuis, il se consacrait au bien être de Fangorn sans se soucier du monde extérieur.

Pourtant ce jour là, le vent l'informa que d'étranges événements surviendraient bientôt. Trayus décida donc de descendre parmi les arbres de Fangorn pour converser avec eux. Il emmena avec lui son pipot de bois orné ainsi que Tordrassil dont il ne se séparait jamais. Lorsqu'il fût installé dans une clairière lumineuse approvisionnée par le doux soleil de midi, il joua un petit air joyeux qui fit frissonner le feuillage des arbres de plaisir. Les murmures lui parvinrent alors tel une mélodie.

Soudain, il s'interrompit. Un arbre tentait de joindre sa voix à la mélodie de son pipot mais n'y parvenait pas. Trayus se dirigea vers lui pour voir ce qui n'allait pas. Il fût alors frappé d'horreur lorsqu'il constata qu'un jeune chêne voyait ses racines se dessécher...
Empoignant la garde de Tordrassil, il prononça une courte incantation. Une lueur verte se manifesta dans la paume de sa main qu'il porta sur les racines malades, celles ci se rétablirent presque instantanément. En regardant de plus près, Trayus vit que toute la terre autour de l'arbre se desséchait également, comme si elle était en train de mourir...

"Qui peut donc faire tant de mal à cette forêt majestueuse ?" demanda -t- il à haute voix, non sans une pointe de colère dans sa voix.

Après avoir soigné la terre, il retourna à sa hutte pour réfléchir. Les Ent dormaient actuellement, la forêt était donc sans surveillance, n'importe qui aurait pu pénétrer dans la forêt, mais jamais il n'avait entendu parler de créatures pouvant faire mourir la nature ainsi. Il ne voulait pas raviver la douleur de l'arbre en lui demandant ce qu'il s'était produit et il était tellement déconcerté qu'il n'avait même pas remarqué les empreintes de chevaux au sol...

Une fois de retour dans sa hutte, il s'installa de nouveau dans son fauteuil pour réfléchir. Mais quelque chose le tira de ses réflexions : des hénissements caverneux provinrent de l'extérieur. Il se précipita alors au dehors, Tordrassil entre ces mains, et tomba nez à nez avec Dix Cavaliers vêtus de noir. Neuf enveloppés de manteaux à capuchons noirs, se tenaient alignés en retrait tandis que le dernier se tenait en avant. Il était différents des autres, son cheval avait un aspect squelettique et son manteau était d'un autre genre. Il s'agissait plutôt d'une robe qui recouvrait tout son corps tandis qu'un heaume de fer lui dissimulait la moitié du visage, ne laissant apparaître que sa bouche. Il fit avancer son cheval et Trayus remarqua que l'herbe se flétrissait dérrière son passage, voilà d'où provenait l'étrange maladie qui affectait la forêt. Le Cavalier prit la parole :

"Mon maître, Sauron le Grand, vous salue, Druide en retraite"

Trayus fit un pas en avant :

"Êtes vous au service de Sauron ? Celui qui fut autrefois Maia avant de sombrer dans les ténèbres qui suivaient le sillage de Morgoth le déchu ? Celui que je considérais jadis comme un frère ! Et que mon coeur porte encore comme un vieil ami ? Dites lui que les ombres n'ont rien à faire avec les forêts. Repartez d'où vous venez !"

Les Cavaliers ne bougèrent pas.

"En effet ! reprit le cavalier de tête, je suis la Bouche de Sauron, son porte-parole et fidèle lieutenant. Le Seigneur du pays de l'Ombre a une proposition à vous faire. Ses forces se regroupent et bientôt son engeance règnera partout sur la Terre du Milieu. Vous connaissez certainement la légende qui se rapporte aux Anneaux de pouvoir et à l'Unique ?"


"Oui, répondit Trayus, les vents qui soufflent en Mordor m'ont rapporté la défaite de Sauron et le changement de main de l'Unique à Isildur, roi du Gondor. J'ai entendu l'histoire de la chute du Roi au lac d'Iris et de la perte de l'Unique. Ces histoires ne me concernent pas !"

"Alors, vous connaissez sûrement le pouvoir immense que l'Unique confère à mon maître une fois passé à son doigt, reprit la Bouche de Sauron, et vous savez certainement que Trois des Anneaux de pouvoirs ont échappé au Seigneur du Mordor mais que Onze sont revenus en sa possession. Voyez derrière moi les porteurs des Neufs anneaux conférés aux hommes ! (Il désigna les cavaliers alignés dérrière lui). Et maintenant, voyez l'un des deux survivants parmi les 7 anneaux offerts aux Nains ! Refaçonnés par le pouvoir de Sauron le Grand en personne !"

Il sortit alors des pans de sa robe un Anneau d'argent surmonté d'une émeraude sombre portant de sombre signe. Même depuis l'entrée de sa hutte, Trayus sentait le pouvoir ténébreux de l'Anneau.

"Que voulez vous ?!" fit Trayus qui commençait à perdre patience et qui ne quittait pas des yeux les Neuf cavaliers rassemblés derrière la Bouche de Sauron.

"Voilà l'offre de mon maître : sans l'Unique, il ne pourra pas assouvir sa domination sur la totalité de la Terre du Milieu. Retrouvez l'Unique pour lui et portez le en Mordor et alors ce don de puissance sera à vous."

Il fit tourner l'anneau dans sa paume en affichant un sourire narquois, laissant à Trayus le temps de réfléchir à sa proposition.
Celui-ci ne tarda pas à répondre, quoi que tiraillé au fond de lui par son amitié avec Sauron qui subsistait.

"L'Anneau Unique est un défi lancé aux Valars, commença -t- il avec colère, il détruira l"oeuvre des Dieux auxquels j'ai juré allégeance ! De plus, je connais les tourments qui affligent les âmes de ces pauvres Spectres ! (Il pointa Tordrassil sur les Neuf cavaliers qui avaient la main sur la garde de leurs sombres épées) Je ne serai pas un esclave de l'Ombre, si Sauron veut conquérir la Terre du Milieu et retrouver son bien, alors il ne pourra compter sur mon aide. Maintenant quittez mon domaine !!"

A ce moment là, un grand vent souffla parmi eux, un vent réveillé par la fureur de Tordrassil et de Trayus réunies. Les chevaux noirs s'affolèrent et obligèrent les Cavaliers à reculer. Avant de partir la Bouche de Sauron articula :

"Les orques se tiennent prêt aux abords de la forêt. Vôtre refus de nous aider à signé vôtre mort imminente..."

Les Dix Cavaliers disparurent, quittant la forêt sur leurs coursiers. Trayus n'avait pas de temps à perdre, les Orques ne fouleraient pas le sol de la forêt impunément...



























Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trayus
Ami des Aigles
Ami des Aigles
avatar

Messages : 33
Age : 22

Feuille de personnage
Pièces d'Or:
Métier: Au chômage
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quête : Une ancienne amitié   Lun 16 Juil - 21:17

Voilà près de deux heures que Trayus patrouillait sur la lisière Est de Fangorn, sous la forme d'un grand hibou au plumage gris. Pour le moment, il n'avait trouvé aucune trace des orques.

"Ils doivent camper quelque part dans la montagne..." songea t il

Il poussa alors un hululement tel qu'il se répercuta sur chaque arbre de la forêt, en espérant que les animaux répondent à son appel. Il voleta en hululant jusque dans une clairière près des racines de la montagne. Arrivé dans cette clairière il se posa au centre et reprit sa forme de Druide puis patienta. Bientôt, vinrent à sa rencontre une petite famille de rats des champs et un groupe de perdrix accompagné d'un grand corbeau noir.

"Je suis heureux de constater que certains habitants de la forêt m'ont répondu, dit Trayus souriant"

Il se pencha en prenant appui sur Tordrassil, vers les rats des champs :

"Vous connaissez bien la forêt, j'ai besoin que vous alliez trouver les autres animaux et qu'ensemble vous patrouilliez à la recherche d'éventuelles incursions d'Orques. (Puis, se tournant vers les oiseaux) J'ai bien peur que les Orques ne tentent d'arriver par les montagnes. Accompagnez mon vol, nous allons tenter de les déloger."

Sur ce, il se transforma en un faucon noir, jugeant que sa forme d'Aigle géant était trop voyante pour rester discret. Il s'envola au travers de la toison feuillue des vieux arbres de Fangorn. Les autres oiseaux le suivaient de près, il s'éleva aussi haut qu'il le put en direction de la haute montagne qui trônait près de la forêt. La pente rocailleuse ne semblait pas permettre à quiconque d'installer un campement, elle était beaucoup trop abrupte. Cependant il savait que les Gobelins peuplaient les Monts Brumeux, les orques auraient pu trouver refuge dans leurs tanières creusées. Trayus se mit donc à décrire des cercles près du sommet de la montagne et sa vue perçante de faucon lui permit d'apercevoir ce qu'un autre oiseau aurait certainement manqué, : une fine fumée venant certainement d'un feu de camp s'élevait d'un refuge creusé dans la pente de pierre. Il fondit en piqué vers la provenance de la fumée et parvint à se poser sur un rocher juste au dessus du refuge, il n'en crut pas ses yeux : Une vingtaine d'Orques au moins, tenaient un camp juste en dessous de lui à l'abri des rayons du Soleil. Certains affûtaient leurs épées tandis que d'autres mangeaient voracement une pièce de viande tout droit sortie de leur feu. Une odeur infecte régnait en ce lieu ce qui obligea Trayus à enfouir son bec crochu sous son aile pendant un moment. Il put distinguer quelques bribes de conversations parmi le brouhaha qui était régent dans le camp :

"J'ai hâte de brûler cette forêt !" grognait un Orque courtaud qui agitait frénétiquement sa hache

Un autre Orque s'approcha de lui, beaucoup plus grand et de carrure beaucoup plus importante que son compère. Ce n'était pas un Orque, Trayus avait entendu parler de ces créatures : des Uruk Haïs. Ils étaient crées dans des caves à partir de sang conjugués de Gobelins et d'Orques, ils pouvaient parcourir de grandes distances en peu de temps et au grand jour et développaient une force gigantesque et un maniement des armes excellent. C'étaient des meneurs de troupes implacables souvent très intelligent. Ce genre d'adversaire n'était pas à prendre à la légère...

"Contiens toi, rat ! Tant que le Soleil brillera au-dessus de nos têtes, vous autres petits faiblards n'irez pas loin ! Nous attaquerons au crépuscule, jusque là contenez vous !"

"Ce doit être leur chef" songea Trayus

Il chercha d'autres Uruk Haïs mais n'en vit pas. Il n'y avait plus aucun doute quant à son statut de chef du raid qui se préparait. Il n'y avait aucune trace des Nazgûls ou de la Bouche de Sauron, ils devaient être retournés en Mordor. En regardant le Soleil, Trayus constata qu'il ne lui restait pas beaucoup de temps avant le crépuscule, il lui fallait agir vite...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trayus
Ami des Aigles
Ami des Aigles
avatar

Messages : 33
Age : 22

Feuille de personnage
Pièces d'Or:
Métier: Au chômage
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quête : Une ancienne amitié   Mar 17 Juil - 20:36

C'était à présent sous sa forme de Loup Blanc que Trayus parcourrait la forêt de Fangorn. Il flairait régulièrement l'air pour s'assurer qu'aucun Orque ne souillait la forêt de sa présence. Après avoir sauté par-dessus un petit ruisseau il s'arrêta brusquement... Une odeur qui lui était inconnue flottait dans l'air, le vent lui même semblait le mettre en garde contre un intrus...
Il suivit alors la piste en serpentant entre les arbres qui sommeillaient paisiblement. Il finit par arriver aux abords d'une clairière située au coeur de la forêt qu'il connaissait bien : La Chambre des Ents. La provenance de l'odeur était à présent très proche. La présence d'intrus en ce lieu sacré était d'autant plus intolérable, s'il s'agissait d'un Orque il le paierait très cher...
En humant de nouveau, Trayus se dit que l'odeur n'était pas semblable à celle de la crasse habituelle qui accompagnait les Orques, c'était autre chose... Tapis entre deux arbres, il se préparait à bondir dans la clairière en bandant les muscles de ses pattes arrières. Retenant sa respiration pendant un court instant, il n'élança au travers des arbres pour atterrir dans la clairière, les crocs dévoilés, où il tomba museau à nez avec un Elfe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erendriel
Explorateur - Maître de l'Archerie
Explorateur - Maître de l'Archerie
avatar

Messages : 145

Feuille de personnage
Pièces d'Or: 100
Métier: Explorateur
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quête : Une ancienne amitié   Mer 18 Juil - 12:22

Il voyageait maintenant depuis deux semaines dans le Rohan, sans aucun but. Il s'arrêtait de temps en temps dans les villages, ou des maisons oú il fit accueilli chaleureusement par les hommes du Rohan. Depuis quelques jours seulement, il remontait. Il avait entendu qu'il y aurait une forêt, La Forêt de Fangorn, l'appelait-on. Erendriel ne cacha pas sa curiosité, et après deux jours environ de marche, il était arrivé près de la lisière de la Forêt. Bien au profond, Erendriel sentait que quelque chose n'allait pas. Rien qu'en s'approchant de la lisière, il remarqua que la Forêt était sous une certaine tension. Son coeur s'arrêta de battre pour un moment. Il sentit l'odeur qu'il avait senti maintes fois, et alors qu'il s'approcha, se rassurant qu'il était bien couvert et que personne ne pouvait le voir (et croyez moi, les Elfes sont les experts dans ce genre de choses), il vit à la lisière des Orques. Une ancienne haine le revint à l'esprit. Et il eut envie de tous les massacrer sans tarder, mais l'Elfe se retint. Il décida de rentrer dans la forêt d'abord, là seulement il serait déjà plus couvert. Zigzaguant entre les buissons, et décrivant un grand cercle autour du campement des Orques, il rejoint la Forêt. Il le sentit de plus en plus, la Forêt était agité. Erendriel était alors prêt à tout faire pour la défendre. Il marcha un peu dans la forêt, essayant de découvrir des choses qui pourraient expliquer tout cela.

Après dix minutes de marche environ, il était déjà relativement profond dans la forêt. Faut dire que c'est dans les bois que les Elfes se déplacent le plus vite. Il décida de scruter les environs. Alors en un bond il grimpa dans l'arbre, et regarda autour de lui. A part le campement d'Orques encore bien distinguable, il ne vit rien de suspect.

Alors qu'il déscendit de l'arbre, il entendit un bruit. Il se dit que comme dans la Vieille Forêt dans l'Eriador les arbres étaient vivants. Mais alors il sentit une odeur. Pour lui, l'odeur était inconnue. Il sortit une flèche et la posa sur son arc. Il se dirigea vers l'endroit oú il entendit encore des bruits de plus en plus fréquents, comme si quelque chose courait. Alors Erendriel décida aussi que la surprise pourrait encore être en sa faveur, l'arc tendu il courut. Il arriva dans une clairière ou il s'arrêta un moment pour écouter. Ce fut une erreur, c'est alors que un Loup Blanc apparut devant lui, prêt à l'attaquer.

Erendriel trouva cela bizarre, il n'avait pas entendu parler de Loups Blanc dans la Forêt de Fangorn. Généralement, ceux-ci étaient plus fréquents dans la Montagne. Erendriel a toujours été un ami des animaux. Il baissa alors son Arc et la détendit. Il se demandait bien ce que lui voulait cette créature. Mais maintenant, toute créature non Orque serait son ami. Il sourit au Loup.

- Mara Aurë, beau Loup Blanc. Fit Erendriel avec un sourire, ne se souciant pas du fait que le Loup avait toujours la position d'attaque. Il savait qu'un animal ne voudrait jamais de mal sans raison a un Elfe, ceci le rassura.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-du-milieu.jdrforum.com
Trayus
Ami des Aigles
Ami des Aigles
avatar

Messages : 33
Age : 22

Feuille de personnage
Pièces d'Or:
Métier: Au chômage
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quête : Une ancienne amitié   Mer 18 Juil - 14:59

Le ton étrangement bienveillant de l'Elfe intrigua Trayus qui ne relâcha pas pour autant sa vigilance. Il rangea tout de même ses crocs et endormit ses grognements. Il ne décelait pas le ton malicieux et tentateur qu'un serviteur du Mordor employait par coutumes. LElfe devant lui ne dégageait pas l'aura sombre qui avait émané des Dix Cavaliers plus tôt dans la matinée. Il pouvait apporter l'aide nécessaire dont Trayus avait besoin pour protéger la forêt de Fangorn, son foyer. Trayus se décida donc à lui faire confiance, pour le moment...
La queue basse et les oreilles couchées en arrière il s'approcha avec méfiance de l'Elfe et lui fit entendre sa voix dans son esprit :

"Les étrangers ne sont pas la bienvenue en Fangorn, fit il entendre à l'Elfe dans son esprit, qui êtes vous et que faites vous ici ? Vous qui faites partie des Belles gens, qu'est ce qui a bien pu vous pousser à quitter vos forêts pour venir troubler la paisible retraite des arbres de Fangorn ?"

Les atours de l'Elfe laissait croire à Trayus qu'il était issu des elfes sylvestre. Peut-être avait il tort de le mettre ainsi à l'épreuve mais il devait s'assurer des intentions de cet étranger avant de poursuivre ses plans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erendriel
Explorateur - Maître de l'Archerie
Explorateur - Maître de l'Archerie
avatar

Messages : 145

Feuille de personnage
Pièces d'Or: 100
Métier: Explorateur
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quête : Une ancienne amitié   Mer 18 Juil - 21:08

Alors se passa t-il une chose qu'Erendriel n'avait jamais vécu. Le Loup Blanc lui parlait. Pas a haute voix, mais il entendit une voix. Ceci surprit l'Elfe qui commença à se douter de la nature de ce Loup Blanc, et à la gravité de la situation. Quoi qu'il en soit, Erendriel fit confiance au Loup pour le moment, le don du Loup lui permettant de lui parler dans son esprit fit douter Erendriel. Était-ce une créature du temps des Valar ?
Dans sa tête, le Loup Blanc lui dit que les étrangers n'étaient pas les bienvenues dans la Forêt de Fangorn, et le Loup lui demanda qui il était et ce qu'il faisait ici, et pourquoi il venait perturber la paix dans cette Forêt.

- L'on m'apelle Erendriel. Je rôde depuis quelque temps au Rohan, et j'ai entendu parler de cette forêt. Je suis à la recherche du savoir, et sans le vouloir, le destin m'a emmené ici. Je viens en paix, mais j'ai vu que la Forêt ne le seras bientôt plus si nous ne faisons rien. Bien que cette ''guerre'' ne me concernes point, je me joindrais à la Forêt pour me battre à ses côtés contre ces yrch. Lui repondit Erendriel. Et maintenant, si je puis me le permettre, qui êtes vous, sage Loup ?

Le crépuscule ne tardera pas à tomber, le soleil commençait à déscendre. Erendriel n'avait pas besoin de s'intérroger pour savoir que les Orques en dehors de la Forêt ne tarderaient pas à attaquer. Erendriel n'a pas vu combien ils étaient, mais seulement que si lui et le Loup Blanc étaient les seuls à se battre pour la Forêt, ils seraient en grande infériorité numérique. D'un autre côté, il ne connaissait pas encore le Loup, et savait pas si il pouvait vraiment lui faire confiance.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-du-milieu.jdrforum.com
Trayus
Ami des Aigles
Ami des Aigles
avatar

Messages : 33
Age : 22

Feuille de personnage
Pièces d'Or:
Métier: Au chômage
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quête : Une ancienne amitié   Mer 18 Juil - 23:02

Trayus était déconcerté, Erendriel lui demandait de dévoiler sa véritable identité. Il l'avait jusqu'à maintenant gardée secrète car la confiance n'était pas chose que Trayus accordait facilement aux autres. Mais la forêt est menacée et il n'avait pas le temps d'entretenir ses illusions.
Il poursuivit dans l'esprit d'Erendriel :

"Eh bien, la forêt est menacée et il est fort probable que nous devrions travailler ensemble afin de la défendre. Si nous devons coopérer peut-être vaut il mieux ne rien vous cacher ! Mais sachez qu'ici chaque animal qu'il rampe, vole ou courre librement est mon ami, si vos desseins s'avèrent maléfiques vous serez vite défait ! Pour l'heure quant à ma véritable identité, sachez que vous vous adressez à Trayus le Druide, parent proche de Radagast le Brun, Istari et membre de l'Ordre des magiciens. Bien que celui-ci n'eût plus reçu de nouvelles de moi depuis maints millénaires... S'il faut que vous me voyiez sous mon vraie jour et bien soit ! Mais jurez moi de garder secret ce que vous allez voir."

Prenant une grande inspiration, il se dressa sur ses deux pattes arrière. Son pelage blanc neige disparût, cédant la place à une ample robe verte garnie de feuilles. Ses pattes arrières prirent la forme de jambes chaussées de bottes en cuir vert et ses pattes avant qui portaient des griffes laissa la place à des bras enveloppés dans les manches de la robe, celle de droite tenant fermement une épée aux aspect d'une branche d'arbre qui scintillait et produisait une douce mélodie. Sa tête de loup vit son museau se rétrécir, de même que ses yeux pour laisser paraître une tête d'Homme jeune coiffée de cheveux verts qui lui retombaient sur les épaules : Trayus le Druide. Il regarda Erendriel avec sévérité et se demanda soudain s'il n'avait pas commis une erreur regrettable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erendriel
Explorateur - Maître de l'Archerie
Explorateur - Maître de l'Archerie
avatar

Messages : 145

Feuille de personnage
Pièces d'Or: 100
Métier: Explorateur
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quête : Une ancienne amitié   Jeu 19 Juil - 12:08

Erendriel n'en croyait pas ses oreilles. C'était véritablement une créature du temps des valars. Quand Erendriel entendit le vrai nom, Trayus le Druide, il s'inclina alors légèrement quand celui-ci se montra sous sa vraie forme.

- Je tiendrai ma promesse, Maître Druide. Quant aux animaux de cette forêt, il seront mes amis aussi. Nous ferons mieux connaissance plus tard, votre provenance m'intéresse beaucoup. Dit Erendriel, qui se releva.

C'est alors qu'il remarqua que le Crépuscule était tombé, au loin il distingua le son des tambours de Guerre. Lui et Trayus le Druide n'avaient point élaboré de plan pour repousser cette attaque, et Erendriel ne savait même pas pour quelle raison ces Orques étaient là. Il savait pas pour quelle raison lui-même était là.

- Nous devrons agir maintenant. Aviez-vous un plan? Je crains que les animaux de cette forêt aient peur du feu qu'ils emmènent, et je ne sais pas combien ils sont, ni l'effectif de votre armée à vous. Fit Erendriel tout en restant calme.

Il ne savait pas ce que le Destin lui gardait maintenant, mais il savait que cette bataille allait être importante. Tout en regardant autour de lui, il attendit les consignes du Druide. Il avait décidé de le suivre, et de l'obéir pendant cette guerre.
Derrière lui, Erendriel entendit un bruit d'animal. Il se dit que ce serait un animal du côté de Trayus, mais quand il se retourna, il vit que c'était un Warg, chevauché par une espèce d'Orque qu'il connaissait très bien... Un Uruk-Haï.
Sans réfléchir Erendriel prit son arc, deux flèches et les décocha ensemble. L'une attérit en plein front de l'Uruk-Haï, et l'autre transperça le crâne du Warg.

Erendriel espérait secrètement qu'il avait fait bonne impression, mais il n'aurait sûrement pas la force d'affronter les autres tout seul. Il se tourna vers Trayus.

- C'était un éclaireur, les autres ne vont pas tarder à arriver. Que faisons-nous? Demanda Erendriel, cette fois-ci avec une lueur de panique dans ses yeux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-du-milieu.jdrforum.com
Trayus
Ami des Aigles
Ami des Aigles
avatar

Messages : 33
Age : 22

Feuille de personnage
Pièces d'Or:
Métier: Au chômage
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quête : Une ancienne amitié   Ven 20 Juil - 11:53

En regardant le cadavre inerte de l'Uruk Haï, Trayus se sentit déconcerté. Il pensait qu'il n'y avait qu'un seul de ces monstres mais il s'avérait qu'ils étaient plusieurs... La forêt était en danger, il n'y avait plus qu'un seul moyen de sauver Fangorn, Trayus le savait.

"Fangorn est prise d'assaut, dit il d'un air sombre, il faut réveiller les Ent ! Il n'y a qu'eux qui pourront nous aider ! Si nous les réveillons, ils rallieront les arbres et la forêt elle-même se défendra des orques ! Venez il n'y a pas une minute à perdre !"

Il bondit en avant et réadapta sa forme de Loup Blanc. Il devait trouver Sylvebarbe, l'un des plus anciens Ent de Fangorn. Seul lui pourrait réveiller les Ent et les diriger contre les Orques. L'aide de Erendriel pourrait se rendre précieuse car Tordrassil et lui ne pourraient pas réussir seuls.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erendriel
Explorateur - Maître de l'Archerie
Explorateur - Maître de l'Archerie
avatar

Messages : 145

Feuille de personnage
Pièces d'Or: 100
Métier: Explorateur
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quête : Une ancienne amitié   Ven 20 Juil - 14:35

Trayus confirmait maintenant la gravité de la situation. Enfin il se réalisa que les Orques avaient assiégé la Forêt bien-aimé de Fangorn. Pour la première fois, Erendriel vit le Druide hatif. Trayus lui demanda de le suivre, ce qu'Erendriel fit. Trayus avait mentionné le nom des ''Ents'', mais Erendriel ne savait pas exactement ce que c'était. Il n'y avait pas ces choses là, des ''Ents'' dans la Forêt Noire, afin, pas qu'il ait entendu, cela fait bien des années qu'il n'y soit plus retourné.

Donc voilà, le plan était simple, mais pour Erendriel ridicule. Ils allaient faire battre la Forêt contre les Orques. Il trouva cela un peu bizarre. Il savait en tant qu'Elfe que les arbres vivaient, mais il n'en avait jamais vu qui bougaient vraiment, ou même encore, marcher.

Erendriel décida de faire confiance à Trayus quoi qu'il en soit dans ces temps de crise. Ils coururent dans la Forêt, pour un petit moment. Erendriel n'avait pas de mal du tout à rattraper le loup qui était parti en avant pendant qu'Erendriel réfléchissait.

Soudainement, Trayus s'arrêta devant une masse de branches et de feuilles. Non, ce n'était pas un arbre qui était devant eux. Quand Erendriel voulut ouvrir sa bouche pour demander une explication, Trayus commença à parler à cet ''Arbre''...


HRP : Tu peux emmener Erendriel avec Trayus, jusqu'au combat avec les Orques.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-du-milieu.jdrforum.com
Trayus
Ami des Aigles
Ami des Aigles
avatar

Messages : 33
Age : 22

Feuille de personnage
Pièces d'Or:
Métier: Au chômage
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quête : Une ancienne amitié   Ven 20 Juil - 17:29

Trayus reprit sa forme de Druide. Devant lui se tenait la forme endormie de Sylvebarbe. Il avait l'air d'un simple arbre mais une grande force se trouvait sous son écorce. Trayus avait eu l'occasion de lui parler lorsqu'il foulait encore la forêt de Fangorn dans les temps anciens. Il était de nature méfiante envers les étrangers et Trayus venait à se demander quelle serait sa réaction face à Erendriel mais il savait que le danger imminent qui menaçait la forêt pousserait le vieil Ent à faire confiance à l'Elfe.
Alors, Trayus se pencha sur le tronc et cria haut et fort :

"Sylvebarbe, meneur des Ent de Fangorn, Berger de la forêt ! Votre domaine est menacé, les Orques alliés à des bêtes sauvages et au feu ont pénétré dans ces bois et projettent de la brûler. Réveillez vous !"

Au début, rien ne se passa mais au bout de quelques instants, un visage émergea de l'écorce près de la cime du tronc. S'ouvrirent alors de grands yeux jaunes luisants dans le crépuscule. Deux grandes branches qui se révélèrent être des bras se mirent à remuer lentement et la base du tronc se scinda en deux longues jambes qui firent un pas. Sylvebarbe prit une grande bouffée d'air avant d'articuler d'une voix caverneuse, grinçante comme le bois :

"L'air de Fangorn a changé, je ne sens plus le doux parfum des fleurs qui poussent au sommet des arbres. Seulement la puanteur âcre de la crasse !"

Cela sembla le mettre un peu en colère. Il se pencha vers Trayus :

"Vous, je vous reconnais Druide ! Vos traits n'ont pas changé en plusieurs années."

"Les vôtres non plus, Sylvebarbe, répondit Trayus, je me réjouis de vous revoir mais malheureusement je vous ai réveillé pour de funestes desseins..."

"C'est ce que j'ai cru comprendre en effet. Fangorn est attaqué ! Les Orques vont bientôt sentir le courroux des Ent lorsqu'ils seront réveillés ! (Il remarqua alors Erendriel qui s'était tenu à l'écart:) Qui est-ce ?! Serait-ce l'un des ces Orques qui menace mes forêts ?!"

"Nullement ! s'empressa de répondre Trayus, je vous présente Erendriel, un Elfe sylvestre. Mais je pense qu'il serait mieux qu'il se présente à vous lui-même."


HRP : Tu peux faire parler Sylvebarbe comme tu l'entends mais n'oublie pas sa méfiance envers les étrangers, sois convainquant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erendriel
Explorateur - Maître de l'Archerie
Explorateur - Maître de l'Archerie
avatar

Messages : 145

Feuille de personnage
Pièces d'Or: 100
Métier: Explorateur
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quête : Une ancienne amitié   Ven 20 Juil - 18:54

Erendriel rêvait, un arbre parle. Et non pas dans son esprit, mais par sa propre bouche. Il était tellement étonné que il mit du temps à se réaliser qu'on lui parlait.

- Oui, ehm oui, Erendriel m'apelle t-on. Dit Erendriel balbutiant, en s'inclinant au plus profondément. Je viens de la Forêt Noire, et je suis là pour vous aider. Dit Erendriel, sur un ton peu convainquant.

Sylvebarbe regarda Erendriel relativement aggressif.


- Alors comme ça tu viens défendre ma Forêt, de nulle part, parce que l'envie te prend ? Pourquoi rôdes-tu ici ? Demanda Sylvebarbe en haussant le ton.

Erendriel ne savait pas trop quoi répondre, et il eut un peu peur, mais commença aussi un peu à perdre patience. Il était là dans de bonnes intentions, et l'Arbre le parlait comme ça.

- Je rôde depuis assez longtemps au Rohan, et c'est en remontant au Nord que je suis tombé sur les Orques, et comme ça je suis rentré dans la Forêt. Écoutez, ces Orques m'ont autant fait mal à moi qu'a vous. Si vous ne voulez pas de mon aide dans cette Guerre, je partirai au...

- Non, non ! Trayus intervint. Ton aide nous est précieux, Elfe.

- Alors bougeons ! S'empressa de dire Erendriel. Les Orques doivent être rentrés dans la Forêt déjà !

- Non, pas si vite. Sylvebarbe regarda Erendriel. Nous, on se reparlera plus tard, voyons si tes intentions sont réellement bonnes, et prouves-toi au combat pour cette Forêt. Il marqua une petite pause. Combien sont-ils ? Demanda Sylvebarbe maintenant à Trayus.

Mais ce fut Erendriel qui répondit à sa place.

- Une centaine, et quelques Trolls, plus des éclaireurs sur Wargs. Fit Erendriel, parlant maintenant complètement Neutre envers Sylvebarbe.

Sylvebarbe fixa longuement Erendriel, avant de pousser un cri. Un cri d'appel aurait-on dit...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-du-milieu.jdrforum.com
Trayus
Ami des Aigles
Ami des Aigles
avatar

Messages : 33
Age : 22

Feuille de personnage
Pièces d'Or:
Métier: Au chômage
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quête : Une ancienne amitié   Ven 20 Juil - 21:12

Trayus laissa le cri de ralliement de Sylvebarbe envahir son conscient. Il appelait à lui les autres Ent de Fangorn pour les préparer à la bataille. Le vieil Ent inclina la tête et déclara d'une voix forte :

"Tous répondront à l'appel mais cela ne suffira pas. Toute la forêt doit entendre l'appel et prendre conscience du danger qui nous menace ! Animaux, plantes, arbres,, tous doivent être réveillés ! Je vais me rendre au coeur de la forêt, à la Chambre des Ent. De là, je pourrai éveiller Fangorn et ces envahisseurs regretteront leur erreur..."

"Entendu, répondit Trayus, pendant ce temps Erendriel et moi irons à la rencontre des Orques et nous leur résisterons comme nous le pourrons. Lorsque vous aurez terminé je vous demanderai de venir nous assister et..."

Trayus s'interrompit, un mouvement dans les fourrés attira son attention. Il tira Tordrassil de sa ceinture et vit Erendriel bander son arc. Tout à coups surgirent autour d'eux une dizaine d'Orques armés.

"Pour la Tour sombre, tuez les au nom du Mordor, pas de quartier !" rugit l'un d'eux

Les Orques se ruèrent sur eux. Trayus eut juste le temps de parer l'attaque d'un soldat armé d'une courte masse noire rouillée et de l'abattre d'un mouvement circulaire. Erendriel en avait abattu deux à l'aide de ses flèches mais Sylvebarbe restait immobile. Deux Orques imprudent s'étaient approchés de lui, le prenant certainement pour un arbre ordinaire, ils le payèrent cher. Sylvebarbe les prit dans ses grandes mains d'écorce et les cogna l'un contre l'autre avant de laisser tomber leurs corps inertes sur le sol. Trayus planta alors Tordrassil dans le sol et prononça une incantation en Vieil Entique la langue de Fangorn. Des racines épineuses jaillirent du sol et entraînèrent deux autres Orques dans les profondeurs de la terre. Il en restait trois, ils regardaient Sylvebarbe d'un air terrifié et partirent en courant à travers les arbres.

"Il ne faut pas qu'ils s'échappent ! cria Trayus à Erendriel, abattez les !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erendriel
Explorateur - Maître de l'Archerie
Explorateur - Maître de l'Archerie
avatar

Messages : 145

Feuille de personnage
Pièces d'Or: 100
Métier: Explorateur
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quête : Une ancienne amitié   Sam 21 Juil - 12:16

Tout se passa en quelques instants. Après le cri de Sylvebarbe, il dit qu'il devait aller à la Chambre des Ents pour réveiller toute la Forêt. Trayus lui dit que Erendriel et lui iraient à la rencontre des Orques, faire ce qu'ils pouvaient. Mais à peine eut-il finit sa phrase que une dizaine d'Orques apparurent devant eux. Au plus vite, Erendriel bandit son Arc et tira en plein crâne d'un Orque avec une grosse lame de fer, et il fit de même pour un autre Orque qui le chargeait. Il avait vu que pendant ce temps là, Trayus en avait abattu un autre avec son épée que Erendriel trouva fascinante. Sylvebarbe resta immobile, deux Orques coururent vers lui comme si c'était un arbre Ordinaire, mais ils virent vite qu'ils eurent tort, Sylvebarbe les écrasa l'ittéralement l'un contre l'autre.

Ensuite, Trayus planta son épée dans le sol, et des racines avec des épines sortirent du sol pour attraper deux autres |Orques.

Il restait maintenant deux Orques, qui fuirent. Il entendit l'ordre de Trayus.

- Gurth 'ni yrch ! S'écria Erendriel en Sindarin. Il sauta sur un arbre, se posa légèrement sur une branche, chuchota encore quelques mots en Elfique puis tira deux flèches en même temps. Les deux atteignirent leurs cible. Pendant qu'il détendit son arc, une flèche Orque arriva sur lui, la flèche lui frôla l'oreille et se planta dans le tronc de l'arbre sur lequel il était.

Il prit encore une fois le risque, et grimpa au sommet de l'arbre. Et c'est là qu'ils virent combien les Orques étaient. Le camp qu'il avait vu n'était rien par rapport à ce qu'il leur attendaient. Trayus et lui ne pourraient pas aller à leur rencontre, ils moureraient d'une mort immédiate. Les Orques avaient déjà pénetré profondément dans la Forêt. Il déscendit de l'arbre et se rua sur Trayus.

- Nous ne pourrons pas les arrêter, ils sont trop nombreux ! Tout ce que l'on peut faire c'est gagner du temps pour Sylvebarbe, mais je crains que l'on soit mal placé ici. Je propose que l'on suive Sylvebarbe jusqu'a la chambre des Ents, et que l'on défende de la-bas. Dit Erendriel.

C'est ensuite qu'une flèche enflammé se planta dans un tronc d'arbre qui prit aussitôt feu. Une grosse roche balaya ensuite un autre arbre. Les Orques étaient venus avec des armes à siège...

- Noro lim ! S'exclama Erendriel au Druide.


HRP : Erendriel te suivra quelque soit ta décision.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-du-milieu.jdrforum.com
Trayus
Ami des Aigles
Ami des Aigles
avatar

Messages : 33
Age : 22

Feuille de personnage
Pièces d'Or:
Métier: Au chômage
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quête : Une ancienne amitié   Jeu 26 Juil - 21:33

Trayus fut perplexe face à l'idée d'Erendriel. Il n'aimait pas l'idée d'attendre les Orques mais d'un autre côté il avait raison, à la Chambre des Ents ils auraient l'avantage du couvert des arbres et ainsi ils seraient protégés des attaques à distances des catapultes.

"Bien, dit il, je me fie à vôtre jugement. Sylvebarbe ! Nous allons vous précéder et nous assurer que la voie est libre. Rejoignez nous le plus vite possible !"

"Entendu Trayus ! Il y en a nombre d'autres à appeler et à réveiller, les arbres vont se déchaîner la douleur qu'ils érouvent sous les coups des Orques n'est que broutille face à qu'ils leur feront subir à leur réveil !"

Sur ce, le vieil Ent se mit en marche vers la clairière sacrée. Trayus prit sa forme de Loup Blanc et prenant Erendriel sur son dos il devança Sylvebarbe en usant de son flair. Malheureusement il ne fit pas suffisament attention à ce qu'il se passait devant lui. Le vent soufflait dans son dos, les odeurs étaient indécelables et il ne vit pas le piège tendu devant lui. Ses deux pattes postérieures furent happés par deux longues cordes noires que des Orques avaient tendus sur leur passage. Il s'effondra au sol, étourdi, Erendriel chuta devant lui indemne et au même moment surgit des arbres un Uruk Haï immense celui qu'il avait vu dans les montagnes plus tôt dans la journée. Il était à présent cuirassé par une armure d'acier à pointe et armé d'une longue épée noircies et d'un écu portant l'emblème de Barad Dûr.

"Quelle heureuse prise ! dit il de sa voix profonde, voilà que tombe entre les mailles de mon filet le gardien de ces forêts !"

Il ricanna puis s'interessa de près à Erendriel, sentant une rage imprévue monter en lui. Il parla plus lentement en serrant les dents et mettant la main sur la garde de sa lame. Les Uruk Hai nourrissaient une haine sans pareil aux Elfes, ils avaient appris à les détester et à les éradiquer sans poser de question.

"Je suis curieux de savoir ce que fait un Elfe en Fangorn mais l'envie se fait trop forte, préparez vous à mourir ! Quant à vous, Druide, le Grand Oeil vous veut vivant, pour l'instant..."

Il rugit et se rua vers Erendriel suivi de cinq Orques tandis que quatre autres s'approchaient de Trayus toujours étendu sur le sol, secoué par sa chute. Erendriel était seul pour le moment...

"Pour Tarzogg ! rugirent ils, pour le Grand Oeil !"

HRP : Tarzogg est un personnage clé de l'aventure donc ne le fait pas mourir il réinterviendra à la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erendriel
Explorateur - Maître de l'Archerie
Explorateur - Maître de l'Archerie
avatar

Messages : 145

Feuille de personnage
Pièces d'Or: 100
Métier: Explorateur
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quête : Une ancienne amitié   Ven 27 Juil - 11:12

Alors Trayus suivit les instructions à Erendriel. Ce qui le surprena, mais c'était la meilleure chose à faire. Alors le druide se transforma en loup blanc et prit Erendriel sur son dos, puis le Loup partit en direction de la Chambre des Ents. Ils firent pas grande distance, ou le Loup tomba, ce qui fit tomber Erendriel sur le sol aussi. Il regarda en arrière et vit le Druide, toujours sous sa forme de loup par terre. Il voulut aller l'aider, mais un Uruk-Haï apparut. Erendriel savait que son Arc ne servirait pas à grand chose au combat rapproché donc il prit un dague de mithril dans une main, et quatre petites dagues de lancer empoisonnés.

Le chef des Orques interpella Erendriel. Il lui parlait avec une telle haine, mais de loin autant que l'Elfe ressentit pour l'Orque. C'est alors que cinq autres Orques apparurent derrière le Chef, et quatre s'occupaient de Trayus. Erendriel n'avait aucune chance. Il décida de s'occuper des quatre Orques qui s'occupaient de Trayus en premier. Il fit un bond en arrière, en en cet instant là il eut une idée. Les arbres eux, seraient réveillés si on leur fait mal ? C'est alors qu'il pourrait utiliser la forêt en sa faveur. Toujours dans son bond en arrière il vit les cinq Orques se ruer sur Erendriel, Tarzogg, le plus grand et leur chef rigolait, mais ne faisait rien.

- An Imladris ! Cria Erendriel.

Il se mit devant un arbre. Quand un des cinq Orques chargea pour enfoncer la lame dans Erendriel, l'Elfe esquivit et la lame rentra dans l'arbre. Rien ne se passa. Erendriel décida de grimper dans l'arbre, il serait en avantage en hauteur, mais un deuxième Orque lui fit une coupure profonde dans sa jambe, ce qui lui donna du mal à grimper dedans. Finalement il réussit, et à cet instant là, l'Arbre commença à bouger. Ce dernier bougea ses branches, et avec l'une d'elles il prit l'Orque qui avait planté sa lame dans son tronc et le jeta avec une force immense contre un autre arbre, qui se réveilla à son tour. Erendriel, toujours dans l'arbre souffrait pendant que en très peu de temps, beaucoup d'arbres s'étaient réveillés et avaient dégommé la majorité des Orques.

Erendriel prit son arc, il pouvait à présent bien tirer. Il tira une, deux, trois flèches les unes après les autres, et malgré son handicap, tous les trois atteignirent leur cible. Erendriel chercha Tarzogg le chef des yeux mais ne le vit pas. Tous les Orques ayant participé à ce piège avaient succombé. Maintenant c'était Trayus qu'il cherchait. Mais il ne le trouva pas. Il vit Sylvebarbe arriver, celui-ci vit Erendriel au même moment.


- Qu'est ce qu'il s'est passé ? Est-ce vous qui avait fait cela ? Fit-il sur un ton aggressif, jusqu'a ce qu'il vit que Erendriel était blessé et que trois de ses flèches étaient dans les corps Orques. Sylvebarbe en fut émerveillé, cet Elfe voulait vraiment défendre cette forêt. Oú est Trayus ? Demanda t-il.

- Je ne sais pas, il a été emmené par d'autres Orq... Une vague de douleur au niveau de sa jambe remonta, la cicatrice était très profonde.

Cela suffit à Sylvebarbe de savoir ce qu'il s'est passé. Il vit le fil du piège par terre et s'adressa à Erendriel.


- Monte sur moi, nous allons d'abord réveiller les Ents puis nous chercherons dans de meilleures conditions le Druide après. Je vais soigner votre blessure, elle risque de vous tuer si l'on ne fait rien.

Erendriel n'était visiblement pas d'accord.

- Et Trayus ? Si ils l'emmènent au Mordor ? Demanda t-il inquiet.


- Ces Orques doivent être partis dans la direction ou j'étais passé. J'ai réveillé tous les arbres sur mon passage. Ils occuperont ces Orques pendant que Trayus se remet de sa chute.

Erendriel voulut protester mais sa jambe le fit hurler de douleur. Tout devint flou, il vit des flammes autour de lui, des Ents qui se battaient, jusqu'a ce qu'il ne vit plus rien, et qu'il tomba allongé sur la plus grosse branche de Sylvebarbe...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-du-milieu.jdrforum.com
Trayus
Ami des Aigles
Ami des Aigles
avatar

Messages : 33
Age : 22

Feuille de personnage
Pièces d'Or:
Métier: Au chômage
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quête : Une ancienne amitié   Dim 29 Juil - 23:37

Trayus était traîné par quatres Orques, Tarzogg les menait à travers les bois, sa lourde épée posée sur son épaule. Ses quatres pattes étaient enchaînées, tenues fermement par ses ravisseurs. Il ne leur laissait pas la tâche facile, il résistait en tirant sur les chaînes et en menaçant ses geôliers de ses crocs s'ils approchaient trop. Ils marchaient depuis à peine quelques minutes et Tarzogg semblait agacé par la cadence très lente et pénible de leur cortège.

"Qu'est ce que vous fichez bande de rats ?! Le maître nous attend à l'orée de la forêt !"

"On fait ce qu'on peut chef ! protesta un Orque courtaud qui tirait avec peine sur une patte antérieur de Trayus, mais cet animal est coriace et ne veut pas se laisser emporter visiblement."

Tarzogg grogna :

"Nous n'avons pas le temps pour ca !!"

Il se rua alors vers Trayus et lui saisit la mâchoir fermement en plongeant son regard sanglant dans les yeux grisâtres du Druide transformé :

"Par un malheureux hasard mes ordres m'interdisent de te tuer sale bête ! Mais je pense que pour rien au monde tu ne voudrais voir ta chère forêt brûler comme un feu de joie humm ? Il me suffit de sonner ce cor à ma ceinture pour que l'artillerie fasse feu et il ne restera que des cendres de l'antique Forêt de Fangorn !"

Trayus endormit ses grognement et baissa les yeux tristement imaginant les arbres autour de lui brûler. Il cessa de se débattre à contrecoeur, nourrissant l'espoir que Sylvebarbe et Erendriel viendraient à son secours. Il ne savait pas ce qu'il était advenu de Erendriel après leur escarmouche aux abord de la Chambre des Ents mais il espérait qu'il en avait réchappé. L'orée de la forêt était proche d'après les raffales de vent qui se renforçaient et au bout du chemin devait attendre la Bouche de Sauron avec ses paroles venimeuses et les Neuf Spectres.

Tout à coup un bruit sourd émanant des arbres retentit immobilisant le cortège. Les branches se mirent à grinçer au-dessus d'eux, les bruits devinrent des murmures qui s'accentuèrent. Soudain, l'un des Orques qui tenait une patte arrière de Trayus tomba à terre en hurlant :

"Chef, Chef ! Quelquechose me tient la jambre, ARGH !!"

Trayus tourna la tête pour voir : Une fine racine d'un saule avait attrappé l'Orque et l'entraînait vers son tronc. Tarzogg se rua sur la racine et la frappa de sa lourde épée. Il y fit une profonde entaille mais cela redoubla la colère du Saule qui tira brusquement l'Orque dans son tronc où il le broya. Trayus profita de cet instant de panique pour se libérer : il saisit une chaine entre ses crocs et tira si fort qu'il fit tomber celui qui la tenait, il le tua d'un coup de croc dans la cou. Soudain il redressa la tête et poussa un hurlement d'appel qui se repercuta sur les troncs des arbres proches. Tous s'agitèrent et commençèrent même à progresser vers les survivants.

"La forêt est vivant ! Sortez vos armes !" cria Tarzogg

Les Orques tirèrent leurs épées, abandonnant les chaînes et donnant la possibilité à Trayus de s'échapper. Celui-ci s'éloigner de quelques bonds avant de reprendre forme humaine. Les chaînes, devenues trop petites tombèrent à ses côtés. Il brandit Tordrassil et cria :

"Fangorn se réveille !!!"

A ces mots, apparurent entre les arbres de hautes silhouettes couvertes d'écorce : les Ent arrivaient ! Trayus vint les accueillir et les mena au combat. Il surgit là où Tarzogg et les deux Orques survivant luttaient avec les arbres. Il sauta sur Tarzogg qui para son coup à l'aide de sa lourde lame. Pendant ce temps, les Orques furent happés par les branches puis réduits en pièce.

"Ne vous occupez pas de moi ! cria t il aux Ents, le gros de leur force est à l'orée de la forêt ! Allez y et montrez à ces envahisseurs la fureur de Fangorn ! Détruisez leurs machines de sièges et chez les d'ici, pour Fangorn !!"

Il revint alors à sa lutte contre Tarzogg :

"Tu vas répondre de tes actes !"

S'éloignant de lui d'un bond il se prépara spirituellement à un combat acharné. Les Ents passaient à côté d'eux en soulement des nuages de feuilles mortes et de terre, les arbres eux-même se retirèrent pour former une arène autour d'eux. Tarzogg frappa son épée contre sa cuirasse, son bouclier gisait brisé au sol :

"Qu'importe les ordres, si nous devons mourir ici alors tu mourras avec nous !!"

L'un se jeta sur l'autre en brandissant son arme, entamant alors un duel acharné. Trayus espera cependant que Sylvebarbe et Erendriel arriveraient bientôt...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trayus
Ami des Aigles
Ami des Aigles
avatar

Messages : 33
Age : 22

Feuille de personnage
Pièces d'Or:
Métier: Au chômage
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quête : Une ancienne amitié   Dim 2 Sep - 21:33

Trayus para habilement chaque coups que Tarzogg lui portait. La lourde épée en fer forgée frappait en causant de grands chocs aux bras de Trayus qui commençaient à faiblir.

"Il va me tuer si cela continue ainsi, songea t il, puisse Fangorn me venir en aide."

Alors, dans un élan de force presque extraordinaire, Trayus parvint à repousser Tarzogg quelques mètres plus loin. Appelant le pouvoir de Tordrassil de toute la force de son esprit, il fit jaillir deux longues racines épineuses de la terre qui aggripèrent chacune un bras de Tarzogg. L'Uruk Haï se débattit violemment avant de cracher à Trayus :

"Tu vas me le payer ! Tes tours n'auront jamais prise sur moi !"

Il rugit. Son rugissement était des plus terribles, il évoquait à Trayus le hurlement du vent du Nord à travèrs les Monts Venteux lorsqu'il y volait sous sa forme d'Aigle géant bien que ce son là soit bien moin mélodieux. Le Druide fut forçé de reculer : les muscles de Tarzogg semblèrent doubler de volume et il paraissait à Trayus que ses yeux viraient au rouge sang, l'Uruk Haï semblait être atteint d'une fureur sanguinaire. Il ramena ses bras près de lui en courbant le dos et d'un sauvage mouvement il arracha les racines à la terre qui tombèrent sans vie à ses pieds. Empoignant à deux main sa lame qui était tombée, il chargea Trayus de façon plus bestiale que réfléchie.

Trayus eut juste le temps de prendre une forme de lapin de garenne gris pour détaler sur le côté évitant de justesse la ruée de Tarzogg. L'Uruk Haï abattit alors son estramaçon non pas sur Trayus mais sur un arbre qui hurla de douleur. La gigantesque épée y resta plantée profondément dans l'écorce et Tarzogg se débattait pour l'en extraire. Trayus recouvra sa forme de Druide et se tint prêt à un nouvel assaut, ne préférant pas s'approcher de lui.

C'est alors que, surgissant de nulle part, Erendriel apparût dans la clairière d'un bond extraordinaire et décocha deux flèches à la suite en vol qui vinrent se ficher dans le bras de Tarzogg.

"Ca va ?" demanda t il à Trayus.

"Je vais bien mais nous ne serons pas trop de deux pour l'affronter, répondit Trayus, je crois qu'il est prit de folie meurtrière comme s'il était retourné à l'état sauvage !"

"Sylvebarbe mène l'assaut des Ent à la lisière de Fangorn, déclara Erendriel en encochant une nouvelle flèche, nous devrons en finir ici et maintenant."

Il décocha alors sa flèche qui se planta en plein dans le dos de Tarzogg. Celui-ci semblait ignorer la douleur, il lâcha son épée plantée dans l'arbre et arracha les traits qui perçaient sa chaire. Il se débarassa même de son armure, arrachant avec sauvagerie chaque parcelle d'acier qui couvrait son corps, dévoilant sa peau aussi rouge que le sang. Tarzogg chargea alors l'Elfe et le Druide, Erendriel se jeta sur le côté sans problème mais Trayus n'eût pas cette chance : il reçut le coup d'épaule de Tarzogg en plein dans la poitrine ce qui lui coupa le souffle et le projeta dans les feuilles mortes plusieurs mètres plus loin.

Erendriel, voyant son compagnon s'éffondrer, tira son épée et redoubla de hardiesse lorsqu'il se jeta sur Tarzogg en évitant un coup de poing ganté d'acier à pointes. Il crééa alors une longue estafilade sur le côté de l'Uruk Haï et s'éloigna. Celui-ci lança un regard de défi à Erendriel, il reccueillit du sang de sa blessure et le but d'un trait. Sa bouche était recouverte de sang rouge à l'image de la couleur de ses yeux. Il jeta un oeil vèrs le corps inanimé de Trayus et répéra Tordrassil qui reposait à ses côtés. Sans réfléchir il s'en saisit et avança en direction de Erendriel, l'arme au poing, une lueur meurtrière dans les yeux.

Soudain, Tordrassil brilla d'un forte lumière verte, Tarzogg s'arrêta même dans son élan. Elle brillait d'un éclat si pur que toute la clairière en était innoculée, il dut se protéger les yeux de sa main libre. Des traits lumineux jaillirent du bout de la lame et pénétrèrent le sol autour de l'Uruk Haï. La terre s'agita sous ses pieds, il en perdit l'équilibre et chuta à terre. La garde de Tordrassil s'était enroulée autour de son poignet, le gardant sous son emprise. Des racines enveloppèrent alors son corps, le maintenant à terre, Tordrassil se détacha de lui et se posa à côté de lui sur le sol. La terre aspira Tarzogg qui se débattait en rugissant et en attaquant les branches avec ses dents :

"NOOOON ! CETTE VICTOIRE NE PEUT PAS M'ETRE ARRACHEE !! JE VOUS TUERAI TOUS, TOUS, TOUUUS !!!!!!!"

Erendriel contempla cette scène avec stupéfaction, Tordrassil avait agi de son propre chef et provoqué le courroux de la nature qui avait mis en pièce Tarzogg, déjà ses cris étaient étouffés par la terre. Le chef Uruk Haï était mort et au loin, les cris agonisants des Orques mêlés aux fracas des machines de siège sous les poings rageurs des Ent qui criaient leur colère, retentissaient. Fangorn était sauvée, et cela grâce à lui et à Trayus. Il alla secouer Trayus qui ouvrit les yeux et qui se redressa à l'aide de ses bras.

"La forêt est sauvée ! dit Erendriel, Tarzogg est mort et les Ent mettent en déroute les troupes Orques, nous avons gagné !"

Trayus sourit, il alla ramasser Tordrassil et éssuya le sang qui en souillait l'éclatante lame dans l'herbe. Il dit :

"Ce n'est que le commencement, les combats vont se déclarer partout dans la Terre du Milieu. Peu être suis je resté neutre trop longtemps, il me faut décider quel rôle Fangorn et moi allons jouer dans les évènements qui vont suivre. Les Peuples Libres auront besoin d'aide et peut être que seuls les royaumes oubliés depuis longtemps sauront leur apporter."

Se tournant vers Erendriel il ajouta :

"Vous avez été un allié précieux et j'a su trouver en vous un ami. J'aimerai cependant que mon existence soit tenue secrète, je vous prierai donc de ne pas ébruiter ce dont à quoi vous avez assisté ici. Je vois que vous avez encore d'autres combats à mener, vôtre place n'est pas ici. Allez maintenant et sachez que Fangorn vous octroie sa bénédiction."

Il pointa Tordrassil sur Erendriel qui fut alors baigné par une lueur verte feuillue. Alors que la robe garnie de feuilles du Druide disparaissait dans les profondeurs de la forêt, Erendriel sut que cette rencontre ne serait pas la dernière, il avait cependant ses propres combats à livrer mais il savait que dorénavant il pourrait compter sur l'aide de Trayus le Druide, le protecteur de Fangorn...

FIN

HRP : Désolé d'avoir fini le scenario sans toi mais cela me tentait trop et puis je voulais offrir une histoire complète à nos internautes et aux autres membres du forum. En tout cas, merci à toi pour cette aventure RP c'était très amusant et palpitant ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quête : Une ancienne amitié   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quête : Une ancienne amitié
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG - Seigneur des Anneaux :: '~ Mémoires ~'-
Sauter vers: